Nous avons besoin d’énergie au quotidien, notamment pour nous chauffer, nous déplacer, mais l’accès à l’énergie est inégalitaire. Tandis que certains se retrouvent en situation de précarité énergétique et ont du mal à se chauffer, d’autres surconsomment.

On n’arrête pas de nous parler de transition énergétique, sans vraiment s’en donner les moyens. Les deux piliers de cette transition sont la réduction de la consommation d’énergie et le développement des énergies renouvelables localement.

À Nantes en commun, notre ambition est de faire cette transition ici et maintenant, et de se réapproprier l’énergie, la base du fonctionnement de notre économie. 

DÉVELOPPER LA PRODUCTION

1. Créer un fonds de ligérien géré par le SYDELA (syndical d’énergie de Loire-Atlantique) pour développer des moyens de production d’énergie renouvelable. S’inspirer ainsi du SyDEV (le service public de distribution des énergies vendéennes) très actif dans la région. 

2. Équiper les bâtiments publics départementaux ainsi que les parking de moyens de production d’énergie renouvelable. 

3. Soutenir les projets énergétiques citoyens et les structures qui les accompagnent. 

RÉDUIRE COLLECTIVEMENT NOTRE CONSOMMATION D’ÉNERGIE

1. Constituer des équipes mobiles qui vont voir les habitants pour les aider à lutter contre la précarité énergétique et obtenir des rénovations de la part de leur bailleur.

2. Appuyer une politique volontariste sur l’isolation des bâtiments en partenariat avec les autres collectivités locales. 

Aujourd’hui, 24% du parc privé de location est très énergivore, 6% du parc social, et 12% des propriétés privées. 

Lire +  #7 UN VÉLO POUR CHAQUE JEUNE DE 16 ANS