TRANSPORTS en commun·S

Les transports sont une question qui concerne directement la ville et la métropole dont elle est une des compétences phares avec un impact visible au quotidien. Mais c’est aussi une question sensible qui dépasse largement les frontières de la Métropole Nantaise et nous rappelle la forte dépendance de notre société à l’automobile et au pétrole.

Comment décarboner les transports sans pénaliser les plus précaires de la métropole et du département ? Comment se réapproprier la mobilité et en faire un commun, géré collectivement?

Le support de discussion

Enjeux

Le transport est au coeur de nos vies, que ce soit pour nos déplacements quotidiens pour aller au travail ou pour nos loisirs, mais aussi pour l’approvisionnement des marchandises qui nous permettent de vivre au quotidien.

Malgré les efforts en matière de transports collectifs et mobilités douces, nous restons fortement dépendant de l’automobile, et particulièrement les personnes les plus précaires qui sont poussées à habiter toujours plus loin du centre de la métropole par l’augmentation du prix des loyers et de l’immobilier.

Deux axes nous semblent intéressants pour des transports en commun : la réappropriation des moyens de transports et la limitation des déplacements.

En voici quelques enjeux

  • L‘optimisation des déplacements : Limiter et optimiser les flux de marchandises et véhicules motorisés en ville – Limiter le nombre et l’usage de la voiture particulière et inciter les automobilistes à utiliser d’autres modes
  • Le rééquilibrage du partage des espaces publics: Rééquilibrer le partage de l’espace public en faveur des modes doux (et penser une meilleure cohabitation entre ceux-ci) et d’autres usages que le déplacement – Redévelopper une logistique basée sur des modes doux (vélo – fluvial par exemple)
  • La réappropriation des communs : Faire des transports en commun un commun, le rendre accessible et géré par tous
  • La solidarité : réduire / supprimer la place de l’automobile sans pénaliser les plus précaires des villes périphériques. Faire en sorte que les plus précaires ne soient plus chassés des villes
  • La démobilité : faire en sorte que nous ayons moins besoin de nous déplacer de manière subie (accès aux commerces, emploi, services publics …)

Notre diagnostic

Logistique urbaine

  • Politique de restriction d’accès à l’hypercentre piéton 7h30 – 11h30 + aires de livraison avec disque. Rien en dehors du centre-ville

  • Élargissement de la plage horaire de livraison 4h-23h pour les véhicules propres (2019) 4h – 11h30 pour véhicules < 12m (2020)

  • Lancement d’un appel à projets à logistique urbaine innovante en 2018 avec des espaces mis à disposition

  • Pas de politique de livraison nocturne et silencieuse

  • Des entreprises de livraison propre : triporteurs nantais – Chronovélo – boîte livraison à Rezé

  • 15 pick up stations prévues à terme par La Poste + expérimentation locale à creuser

  • Soutien de l’expérimentation City Progress : http://www.city-progress.com/ ( petit porteur + petit véhicule électrique)

  • Projet de centre d’approvisionnement et de services fluviaux pour les grands chantiers urbains sur la métropole

  • Ligne régulière de barges entre Nantes et Saint-Nazaire : https://flexiloire.com/les-porteurs-du-projet

  • Approvisionnement du chantier du CHU par voie fluviale”

Politique voiture

Stationnement

  • Extension des zones payantes (raréfaction du stationnement gratuit)

  • Tarifs préférentiels pour les riverains et commerçants, tarifs spéciaux pour les entreprises y compris en parking sous-terrain

  • développement des parkings en sous-sol

  • Pas de parking gratuit pour les véhicules propres ni de tarif réduit pour les acteurs associatifs

  • Parking relais P+R : nécessité d’avoir un titre de transport pour avoir la gratuité, augmentation du nombre d’ASVP pour le contrôle du stationnement payant

  • Laxisme sur le stationnement sauvage et sur le respect des sas vélos

    Circulation :

  • Zone de trafic limité(ZTL) en centre-ville zone 30 km/h

  • Ile de Nantes pas concernée par ZTL et la zone rouge stationnement

  • Réflexion péage urbain sur le périphérique

  • Quelques stationnements bus de tourisme

    Alternative au tout auto :

  • Autopartage avec Marguerite

  • Stationnement gratuit pour les véhicules en autopartage

  • Ouestgo : covoiturage de proximité”

Mobilités douces

Piétons

  • Zone piétonne étendue vers la gare

  • Amélioration des parcours cyclables et piétons au bord de l’Erdre

  • Flou sur le partage piéton – vélo

  • Traversée cours des 50 otages à Commerce sauvage

    Politique vélo

  • Développement d’un réseau cyclable avec “autoroutes” Nord – Sud et Est – Ouest – avec des intersections sécurisées

  • 485 kms d’aménagements cyclables actuellement et un objectif de 700 kms d’ici à 2020

  • mise en place de doubles sens cyclables – tourne à droite – stationnements vélo ( réglementation nationale) – renforcement du nombre d’appuis vélo

  • Ce n’est plus possible de mettre le vélo dans le tram la journée, seulement avant 7h et après 19h – accès uniquement pour le vélo TAN

  • Développement de Bicloo – devenu Bicloo plus avec un nouveau bicloo et plus de stations :

  • La location vélo classique de vélos et parkings vélos sont maintenant gérés eux aussi par JC Decaux au sein de la même convention

  • Nouvelle maison du vélo à Feydeau

  • 3 000 places de stationnement vélo supplémentaires en Gare de Nantes-Loire, 2 500 nouveaux vélos en location longue durée, 500 nouvelles places de stationnement sécurisées.

  • Prime vélo pour achat de vélo à assistance électrique ou cargo

Transports collectifs

  • Gestion par une SEM (Société d’Economie Mixte) regroupant acteurs publics et privés avec Transdev, Caisses d’Epargne, CCI

  • Développement des Chronobus

  • Elargissement de l’amplitude horaire le week-end

  • Projets d’extension du tramway + nouvelles lignes sur l’ile de Nantes notamment pour desservir le futur CHU

  • 58 P+R

  • Nouvelles lignes de navibus programmées notamment pour relier l’Ile de Nantes

  • 553 plans de mobilités qui comprennent 122000 salariés

  • Bus hybrides et gaz, passage à l’électrique du Busway

  • Nouvelle tarification solidaire : non plus individuelle mais à l’échelle familiale

  • Tarification sur-mesure : paiement soit de plusieurs billets soit d’un abonnement en fonctionnement de l’utilisation au cours du mois.

  • Développement du Tram-Train par la Région

  • Mobilus pour sensibiliser les enfants à l’écomobilité ( projet abandonné ? )”

Exemples inspirants

Nous trouvons des inspirations notamment dans :

Logistique urbaine

  • Hotel logistique : plateforme logistique intermodale pour la distribution de colis mais aussi lieu de vie du quartier multifonctions. Ex : hotel logistique de Chapelle International à Paris
  • Espace Logistique Urbain : parking souterrain ou local commercial partiellemment transformé en petit entrepôt avec des livraisons assurés en véhicules électriques (triporteur, petit utilitaire) sur un périmètre réduit.
  • Le centre de distribution urbaine de La Rochelle, délégation à une entreprise de transport d’un entrepôt qui livre la ville avec des véhicules électriques. Espace peu utilisé car pas d’incitations à l’utiliser
  • Modèle coopératif de Munich pluri-entrepôts, chaque transporteur est en charge des distributions et collectes d’un périmètre autour de son hub
  • Des livraisons de nuit autorisées à Paris ou à Bruxelles pour les véhicules à faibles émissions sonores certibruit pour désengorger le centre-ville la journée
  • Des lieux multifonctions :

    – Des aires de livraison en journée qui se transforment en place de stationnement hors des horaires de livraison à Paris

    – Ports à temps partagés : petites surfaces, utilisation possible pour la logistique une partie de la journée, et rendue aux autres utilisateurs le reste du temps. Les équipements de déchargement sont sur le bateau. Ex de Vert chez Vous ou de Franprix à Paris

  • livraison de colis par des particuliers avec le site cocolis https://www.cocolis.fr

Politique voiture

Stationnement

  • Stationnement gratuit pour les véhicules propres dans de nombreuses villes

  • Une taxe sur les places de parking des entreprises (ou Workplace Parking Levy) est à la charge des employeurs qui proposent un parking à leur employé.

    Le Conseil municipal de Nottingham a introduit cette taxe pour résoudre les problèmes associés à la congestion de la circulation urbaine, à la fois en alimentant le financement des transports en commun et en agissant comme une incitation pour les employeurs à gérer le déplacement de leurs salariés.

  • A San Francisco le prix du stationnement est fonction du taux d’occupation des emplacements de stationnement sur les 6 mois précédents

    Les prix sont ajustés tous les 6 mois, à la hausse si le taux d’occupation dépasse 80%, à la baisse s’il reste inférieur à 60%.

  • un passeport mobilité : Le prix payé pour la mobilité urbaine tous modes confondus comprendrait un forfait de stationnement pour les déplacements domicile-travail, couplé avec un abonnement de transports en commun. L’automobiliste affichant un titre de transport publics pourrait par exemple bénéficier d’un tarif nul ou préférentiel pour le stationnement en centre-ville, voire même être en capacité de stationner à condition de disposer d’un tel abonnement.

  • Disparition de parkings à Roanne en France : transformation zone de loisirs avec un parc et une aire de jeux pour les enfants.

  • Parking day : se réapproprier des places de stationnement partout dans le monde

    Circulation

  • En Allemagne, en Italie, au Danemark ou encore aux Pays-Bas, il est courant de limiter l’accès à des parties d’une ville (désignées Zones à faibles émissions

  • Des villes ou quartiers sans signalisation à Drachten (Pays-Bas) + shared space (zone de circulation mixte sans délimitation des espaces de circulation)

  • L’aménagement des voies sur berges parisiennes pour les piétons et autres modes doux. Attention à l’impact parfois négatif en terme de pollution de ce type d’aménagement

    Autopartage

  • -Vanpooling : organisation d’un covoiturage d’entreprise avec véhicule prise en charge par l’entreprise

Mobilités douces

  • Location longue durée et en libre service de vélo en régie à La Rochelle

  • Bebike location de vélos entre particuliers

  • Pédibus et vélobus : sorte de covoiturage mais à pied ou en vélo

  • Passages piétons surélevés : ce n’est pas les piétons qui traversent la route, c’est la route qui traverse le passage piéton – plateaux piétonniers : carrefour piéton

  • Legible london : plan de quartier avec ce qui est accessible à 5 , 10 et 15 minutes à pied

  • Plan de transports collectifs avec temps de parcours à pied entre stations

  • Reclaim your street et quartiers sans voitures à Paris les dimanches matins

  • Des vélos en libre service autogérés

    En 1965, un collectif d’anarchistes hollandais laissait à la libre disposition des Amsterdamois une poignée de vélos peints en blanc. Protestant contre le consumérisme et la pollution ambiante de la ville, ils n’avaient probablement pas idée du caractère révolutionnaire et généralisable de leur opération. Petit retour sur la naissance du vélo partagé tel qu’on le connaît aujourd’hui.

  • Développer la Démobilité :

  • flo’w bureau mobile fluvial https://www.lecolededesign.com/projets/flow-florentina-carrier-design-lexpo-2017-755

Transports collectifs

  • Des lignes de bus complémentaires autogérées avec le soutien de la collectivité

  • Toujours à la Rochelle transports collectifs en régie

  • Dunkerque : gratuité des bus le week-end. Première étape avant gratuité totale gratuité uniquement pour les habitants à Talinn et stationnement à 6€ de l’heure” La gratuité revient moins cher que les contrôles

Pistes/propositions

    Développer des transports autogérés

    • Favoriser l’émergence d’une coopérative de livraison coopérative autogérée (alternative à deliveroo) et d’un autopartage d’utilitaires électriques. Imaginer l’animation de la vie du tram (café par exemple)

    • Imaginer une gestion en régie autogérée des Bicloo et de la location longue durée de vélos. développer le réseau de réparateurs de vélos

    • Envisager le passage en régie des transports collectifs

    • Développer des lignes de bus complémentaires autogérées

    • Inciter à la création d’autopartage autogéré (open data)

    Redévelopper l’usage de la Loire pour les transports

    • Port urbain fluvial et maritime pour l’acheminement de marchandises à la voile ou par péniche

    • Exploiter la Loire comme voie d’approvisionnement du centre-ville (cf vert chez vous)

    • Développer des transports collectifs fluviaux à l’intérieur de la métropole

    Rendre la ville aux piétons, cyclistes et autres modes doux

    • Passer les quartiers en zone 30 (en gardant les axes principaux à 50) et expérimenter le concept de ville nue sans signalisation

    • Faire participer la ville de Nantes au Parking Day et réfléchir à la pérennisation des meilleures idées

    • Expérimenter quartier sans voiture pendant un jour ou une semaine pour convaincre les habitants
    • Réduire voir supprimer le balisage des voies routières ( ex: potelets)
    • Mettre en place les dimanches matins sans voiture dans les quartiers (hors axes principaux)

    • Offrir un vélo à chaque nantais à sa majorité

    • Utiliser les parkings et locaux vacants comme espace logistique urbain

    • Inverser le partage des espaces de circulation sur les axes secondes ( piétons et vélo prioritaires, passages piétons surélevés, ce sont les voitures qui traversent le trottoir)

    Limiter l’usage de l’automobile

    • Tendre vers une ville sans voiture

    • Rendre les transports collectifs gratuits d’abord les soirs et week-ends et pour les personnes bénéficiant actuellement des différents seuils de tarification solidaire, puis généralisation tout en développant des alternatives aux déplacements (redéveloppement de commerces de quartier, co-workings …) et favorisant les modes doux

    • Proposer une tarification solidaire des stationnements en sous-sol (et réduire la part de stationnement de surface)

    • Imaginer un péage urbain à tarification solidaire ne pénalisant pas les moins aisés

    • Interdire les moteurs polluants en ville (4×4 , SUV … )
    • Développer le covoiturage de proximité au sein de la Métropole
    • Relocaliser le travail ( télétravail, échange de postes ? )

    Ressources

    Télécharger le détail de la fiche

    Ressources externes : 

     

     

     

    Commission des témoins

    A venir

    Transports

    Discussions sur ce thème :

    A venir

    Commission témoins : à venir

    Discussions : 

    Porteur•se•s de la fiche (pseudo Discord) :

    • Jean-Pierre Boulé @JPierre
    • Loïc Chaussin @Loic c

    Prochaines
    discussions

    À définir

    Nous contacter

    11 + 15 =

    fiches liées

    À venir

     

    À nous la ville !