La jeunesse d’aujourd’hui a le sentiment d’être une génération sacrifiée, et à juste titre. Cette génération va subir une crise écologique d’une ampleur inédite – conséquence d’un modèle de société qui détruit la planète et les gens. Cette génération vivra moins bien que ses parents et grands-parents. 

La crise sanitaire et la politique du gouvernement n’ont fait qu’aggraver la précarité, la solitude et la dépression de la jeunesse. Nous devons apporter des réponses immédiates. 

Mais l’enjeu est bien plus large. Comment offrir un autre horizon que l’insertion à tout prix dans un monde qui ne nous correspond pas ? Nous voulons retrouver l’espérance en un avenir qui a du sens. 

NOS PROPOSITIONS

1. Un revenu de solidarité pour les personnes de 18 à 25 ans afin de lutter contre la précarité et développer l’autonomie et la liberté des jeunes à changer le monde.

2. Construire, avec les jeunes du département, des dispositifs de soutien à leurs initiatives collectives.

3. Promouvoir de nouveaux modèles sociaux en développant des dispositifs de médiation et de justice réparatrice au sein des collèges.

4. Encourager la pratique du vélo chez les collégien·ne·s : créer des parcs de vélo de location longue durée dans chaque collège, garantir des parcours cyclables sécurisés pour les collégien·ne·s et installer des associations de réparation de vélo dans les établissements.  

5. Offrir un vélo à tout jeune qui fête ses 16 ans pour développer l’autonomie des adolescent·e·s.

Lire +  Nous avons Nantes en commun: construisons-la ensemble