L’événement de lancement de Nantes en Commun·e·s à ne pas manquer ! Jeudi 31 janvier, 19h30, salle de la Cigarière, 3 cour Jules Durand, à Nantes.

Nantes en Commun·e·s c’est parti !

Retrouvez-nous le jeudi 31 janvier pour découvrir Nantes en Commun·e·s et commencer à participer à la grande enquête collective sur la ville.

Nantes en Commun·e·s késako?

C’est un mouvement de réappropriation de la ville fondé sur l’approche des communs. Un commun, c’est un objet, un lieu, une ressource, qui a été rendu inappropriable, et dont une communauté d’usage prend soin : ce peut être par exemple un théâtre, un square, une distribution de nourriture. Ce sont les usagers d’un commun qui définissent les règles qui en régissent l’usage.

Nantes en Commun·e·s veut encourager la reprise en main de Nantes par ses habitants. C’est une initiative lancée par des Nantais.es qui ne se reconnaissent pas dans les choix faits par celles et ceux qui font la ville aujourd’hui, qu’ils soient professionnels de la politique, de l’urbanisme ou de l’immobilier. Trop souvent, Nantes se fait avec les promoteurs mais sans nous.

Nantes en Commun·e·s a vocation à être un commun politique, un espace que chacun peut s’approprier pour proposer de nouvelles orientations pour Nantes. Nous voulons faire vivre une politique du quotidien, où l’on prend le temps de discuter ensemble de l’aménagement de nos rues, de nos places, de nos quartiers, des solutions face à la pauvreté ou à la pollution.

C’est quoi le programme du 31 janvier ?

On vous propose :

  • une présentation de l’intention de Nantes en Commun·e·s ;
  • des espaces de découverte et d’échanges autour du projet et des manières d’agir en son sein ;
  • des ateliers d’enquête collective autour de plusieurs sujets, sur le modèle des discussions que nous voulons voir fleurir partout en ville dans le cadre de nos enquêtes sur la ville ;
  • un temps de convivialité et d’échanges libres en fin de soirée.
Lire +  Les états généraux de Nantes, du 11 au 13 octobre

Pourquoi vouloir changer des choses à Nantes ?

Nantes est notre ville de cœur : qu’on y soit né ou qu’on vienne d’y arriver, on apprécie la qualité de vie nantaise, le dynamisme local, les nombreux espaces verts.

Mais certaines choses nous révoltent : la construction d’un double stade et le projet de Yello Park à la Beaujoire, le rôle de la mairie dans l’accueil des réfugiés et la répression de leurs soutiens, la gentrification progressive de nombreux quartiers qui se traduit par l’exclusion des pauvres hors du centre-ville.

La ville telle que nous la concevons et l’aimons est en danger. Elle se meurt d’une politique qui ne pense qu’en termes d’attractivité et de croissance, qui pensent davantage à attirer les investisseurs qu’à préserver notre qualité de vie et notre possibilité à nous loger en ville quel que soit notre revenu.

On va jusqu’à détruire le square Fleuriot pour y installer une chaîne de prêt-à-porter, jusqu’à fermer le jardin des Fonderies pour empêcher des sans-abris d’y trouver refuge à la nuit tombée.

Nous refusons que l’on transforme progressivement nos lieux de vie en centres commerciaux, en parcs d’attraction, en paradis de la « start-up nation ».

La ville doit être faite par les habitant·e·s, plutôt que pour de futur·e·s habitant·e·s qu’il s’agit d’attirer.

Face à la marchandisation de Nantes, à sa gentrification, à la tentation de sa privatisation, et conscient·e·s des enjeux écologiques, nous voulons opposer le commun.

Nous voulons nous découvrir capables de nous auto-organiser pour faire nous-mêmes la ville, et en prendre soin dans la durée. Nous voulons porter une autre voie : nous voulons raviver Nantes, mettre au centre du jeu le bien-vivre. Bâtir une ville accueillante, incluant les pauvres et les réfugié·e·s qui en sont aujourd’hui chassés. Une ville conviviale, appropriable par toutes et tous.

Lire +  2 aéroports, 2 stades : reprenons les bases

Nous voulons faire renaître une politique du quotidien, à laquelle chacun peut prendre part. Où on peut s’organiser entre voisins pour ajouter un banc ou planter des tomates, sans que la mairie n’y fasse obstacle !

Nous voulons pouvoir dire à nos voisin.e.s : c’est possible. Ensemble, nous sommes la mairie. Nous bâtissons une Nantes en commun.

À nous la ville !

Voir l’événement sur Facebook ici : https://www.facebook.com/events/1968237480145878/

RDV Jeudi 31 janvier 2019, salle de la Cigarière, 3 cour Jules Durand, à partir de 19h30.

Voici un plan d’accès